Dr. Esther Mahlangu - The Breath of Calligraphy

Vue de l’exposition The Breath of Calligraphy à la Galerie 75 Faubourg, Paris, France. Photo : Romain Darnaud. © Dr. Esther Mahlangu

Dr. Esther Mahlangu
The Breath of Calligraphy

21.04 – 30.06.2023
Galerie 75 Faubourg


Les galeries 75 Faubourg et Enrico Navarra présentent l’exposition The Breath of Calligraphy de l’artiste sud-africaine Dr. Esther Mahlangu, composée d’une sélection d’acryliques sur toile réalisées entre 2010 et 2022. Ces œuvres font référence à l’héritage Ndebele de la peintre et célèbrent « la contemplation de l’espace et de la couleur, à la fois omniprésente et intense : une calligraphie propre à l’Afrique. […] Elle [Mahlangu] partage avec nous l’histoire limpide d’une vie, traduite par la géométrie et la couleur dans le langage de l’art.” (Ruzy Rusike, livret de l’exposition)

Vues de l’exposition The Breath of Calligraphy à la Galerie 75 Faubourg, Paris, France. Photo : Romain Darnaud. © Dr. Esther Mahlangu

Dans la communauté Ndebele, la tradition de la peinture murale décorative est un art séculaire réservé aux femmes, avec des techniques transmises de mère en fille, et réalisé sur les façades des maisons lors de cérémonies rituelles. Dès son plus jeune âge, Esther Mahlangu a ainsi appris à fabriquer les pigments, à préparer la surface à peindre comme à créer des compositions décoratives mêlant figures géométriques traditionnelles et motifs inventés.

Dr. Mahlangu révolutionne cet art traditionnel à travers l’utilisation de nouvelles techniques. Elle est ainsi la première à transférer cette pratique picturale sur des toiles et autres médiums contemporains, et a remplacé les pigments naturels par des peintures acryliques encore plus vives et contrastées. Utilisant une plume, elle peint à main levée sans esquisse préalable, sur des formats et supports divers et variés : des toiles, des murs, des céramiques, des voitures (BMW Art Car Collection, 1991), des motos ou des baskets (Eytys, 2015).

Portrait du Dr. Esther Mahlangu. Photo : Clint Strydom.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

TÉLÉCHARGER

Renk - Voyages sur le motif – Part II

Vue de l’exposition Voyages sur le motif – Part II à la Villa Navara, Le Muy, France. Photo : Loic Thébaud. © Renk

Renk
Voyages sur le motif – Part II

03.07 – 15.09.2023
Villa Navarra


Dans le prolongement de l’exposition à la Galerie 75 Faubourg, Paris, la Galerie Enrico Navarra présente à la Villa Navarra la suite de la série Voyages sur le motif de l’artiste Renk, sur rendez-vous uniquement. Peintes sur sept destinations de 2020 à 2022, les onze dernières toiles de la série sont exposées pour tout l’été dans cet espace conçu par l’architecte Rudy Ricciotti. L’exposition dévoile également toutes les étapes de leur création à travers des vidéos.

Vues de l’exposition Voyages sur le motif – Part II à la Villa Navara, Le Muy, France. Photo : Loic Thébaud. © Renk

Né Walig Nicolet à Rennes en 1987, il commence à taguer en 2000 avec le blaze 100REMOR après avoir vu un reportage à la télévision consacré au graffiti. Quelques années plus tard, il rencontre plusieurs tagueurs et adeptes du graffiti lors de sa formation au CFA Com Bagnolet. Il change alors de nom pour utiliser Renkar, avant d’opter en 2007 pour Renk, qui devient son nom d’artiste. En 2011, après une révélation lors d’un voyage dans le désert du Sinaï en Égypte, Renk se consacre pleinement à la peinture sur toile.

Portrait de Renk, Le Muy, France, 2023. Photo : Loic Thébaud.

Jardin, Île Vierge, Crozon, octobre 2022 (soir), 2022. Photo : Loic Thébaud. © Renk

Commencée à Paris, la série Voyages sur le Motif est surtout le fruit de plusieurs séjours en Bretagne. Chaque toile a été créée face à la nature, face au ciel, et porte le nom de son lieu de création : Champ de Mars, Dinard, Baie du Mont-Saint-Michel, Île- de-Bréhat, Crozon, Île Bruc, Belle-Île… Renk emprunte le chemin des impressionnistes et, comme eux transporte son matériel pour peindre en extérieur, sans esquisse préalable. Il peint « sur le motif ».

Artiste autodidacte, il utilise la bombe aérosol pour représenter des ciels dans lesquels les couleurs s’estompent pour laisser apparaître l’harmonie. Le ciel est au centre de sa recherche, non pour son effet pittoresque mais pour illustrer, avec spontanéité, les variations de couleurs, des ombres et des lumières. Ces œuvres sont une accumulation de son tag « Renk », de taille et couleur différentes, répété à l’infini jusqu’à disparition.

SÉLECTION D'ŒUVRES EXPOSÉES

VIDÉOS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

TÉLÉCHARGER